Facebook lance son propre indice de pertinence (Relevance Score)

Facebook lance son propre indice de pertinence (Relevance Score)

Par: Gabriel Touchette / Lundi, 02 Mars 2015 / Publié dans: Nouvelles du marché

Le 11 février dernier, Facebook a annoncé le retour d’un indice d’évaluation de la pertinence des publicités mises de l’avant par les dirigeants éditant des pages Facebook. Ce n’est pas la première tentative du géant des réseaux sociaux de mettre en place un tel système. On se souviendra qu’en mai 2009, Facebook avait tenté de mettre en place un système appelé Post Quality, lequel mesurait le niveau d’engagement du contenu envers les utilisateurs de Facebook.

Revenons à nos moutons!

Depuis un bon moment déjà, au grand dam des propriétaires de pages, Facebook restreint la portée des publicités pour ne présenter que du contenu qu’il juge pertinent pour un utilisateur donné.

C’est pourquoi Facebook a jugé pertinent de rendre l’information visible. Voici une capture d’écran prise sur le communiqué de Google.

Facebook Relevancy Score

Ça mange quoi en hiver le Relevance Score(Propre indice de pertinence)

Toujours selon Google, celui-ci est calculé selon les avis positifs ou négatifs déposés sur vos publicités par les utilisateurs de Facebook. Donc, le résultat est déterminé selon les présomptions que Facebook a en ce qui concerne le nombre d’interactions positives et négatives.

Le résultat obtenu, qui varie entre 1 et 10, sera mis à jour au fur et à mesure que les indicateurs actuels se feront sentir. Il est donc possible qu’une publicité, avec un faible taux de pertinence au départ, puisse augmenter une fois la campagne lancée, à la condition que celle-ci reçoive des indicateurs positifs de la part des utilisateurs. L’inverse est aussi vrai.

Facebook mentionne aussi que le niveau de pertinence n’influence pas la diffusion de vos publicités (bien non, Facebook aime beaucoup trop vos dollars pour ça!), mais qu’il agit plutôt sur les coûts payés pour vos annonces. Une campagne avec un fort taux de pertinence (Relevance Score) coûterait moins cher, alors qu’une campagne avec un faible taux serait plus onéreuse.

Un peu à la Google non?

Tout comme Google, l’enchère et la qualité de votre annonce seront analysées pour déterminer, non pas la portée de celle-ci (elle sera distribuée de toute façon), mais bien les coûts que vous aurez à acquitter.

L’argument de Facebook est que cette nouvelle donnée permettra aux entreprises de diminuer leurs coûts marketing en permettant de se focaliser sur des campagnes ayant une meilleure qualité. Bien que cela soit vrai en théorie, il n’en reste pas moins que Facebook reste maître pour déterminer le sort de votre campagne, et ce, avant même que celle-ci atteigne une certaine maturité.

C’est bien beau tout ça, mais cela change quoi pour moi?

Si vous êtes responsable des campagnes marketing sur Facebook pour votre entreprise, cela implique que vous avez de nouveaux éléments à contrôler pour assurer le succès de vos campagnes. Dans une optique de maximisation de budget, vous tenterez maintenant d’obtenir le meilleur niveau de pertinence (relevance score) possible.

Cela rendra-t-il votre vie plus difficile pour ce qui est du lancement des campagnes? Comme mentionné précédemment, Facebook estimera un résultat de pertinence avant que la campagne ne soit lancée. Dans les situations où le résultat est plus faible, il sera plus difficile de prendre la décision de lancer et de justifier celle-ci à vos divers interlocuteurs, si la campagne ne s’ajuste pas favorablement après le lancement.

Cela étant dit, dans les scénarios où vous avez un excellent résultat de pertinence, votre campagne sera plus économique.

Quelles sont les conséquences sur les campagnes en cours?

Quant à moi, les effets de cette nouvelle option tardent à se manifester. Pour certaines campagnes, j’observe des Relevance Score de 10 sans constater une hausse majeure du nombre d’impressions pour un même budget. Par contre, d’autres campagnes, avec un résultat moindre, ne semblent pas être touchées négativement par cet indicateur.

Aussi, il semblerait que les campagnes, ayant migré sur le business.facebook.com, ne soient pas encore sujettes à cette mise à jour. Si vous y avez accès par le biais du gestionnaire de Facebook, je vous invite à me laisser vos commentaires.

Avantages

    • Ce nouvel indicateur devrait permettre de séparer le bon grain de l’ivraie. Les campagnes de type pourriel, ou spam, pouvaient être très performantes. Ce nouvel indicateur devrait rendre ce type de pratique moins profitable. Ce qui laisse davantage de place pour les campagnes avec un bon niveau de pertinence.
    • Une campagne avec un haut niveau de pertinence devrait réduire vos coûts. Ce qui aura une incidence directe sur votre habileté à atteindre un ROI positif.
    • Les campagnes d’un niveau de qualité faible peuvent être soulignées avant même le lancement de celles-ci.

Conclusion

Cette nouvelle information, que rend disponible Facebook, nécessitera encore un petit moment d’ajustement pour voir ses implications réelles. Cependant, je n’observe pas encore de changements majeurs sur les campagnes.

Si vous êtes témoin de changements notables, veuillez m’en faire part dans les commentaires. Je suis très curieux et j’ai hâte de voir les répercussions sur les budgets promotionnels.

Entre temps, j’espère que cet article vous a été utile et que ce nouveau barème d’évaluation de campagne publicitaire vous aidera!

 

The following two tabs change content below.
Gabriel Touchette, Ludis Media
Gabriel Touchette est diplômé de l’Université Bishop’s. Étudiant sérieux, il s’est inscrit avec succès dans une double concentration, soit en entrepreneurship et en marketing (BBA, 2012). De plus, il a reçu un diplôme de l’Université de Sherbrooke en maîtrise en commerce électronique (M.Sc, 2013). Entrepreneur dans l’âme, en 2013, il fonde PecheQC.ca, une des plus grandes communautés Web dédiées à la pêche au Québec. Directeur marketing chez Ludis Media, Gabriel est passionné de stratégies Web. Tellement mordu par son métier qu’il demeure à l’affût de toutes les nouvelles tendances marketing, et ce, dès leur création.

Des commentaires?

 
 
TOP