Les deux nouveaux rôles des marketeurs contemporains

Les deux nouveaux rôles des marketeurs contemporains

Cartoon moitié hipster moitié scientifiqueBonjour à tous! Je suis de retour dans la sphère du blogue de Ludis Media après une absence de quelques mois. Je tenterai de revenir en force en vous présentant un article inspiré d’une infographie de Matt Wesson sur laquelle je suis tombée dernièrement sur le blogue du site Sales Force et qui m’a beaucoup inspirée. Vous pouvez la visionner ici.

Principalement, cette infographie traite des deux types de personnalité des marketeurs de nos jours. L’idée générale est que les marketeurs doivent jouer deux rôles ou bien être scindés en deux équipes différentes mais qui se complètent, soit les marketeurs artistes et les marketeurs scientifiques. Je vous traduirai donc ce que Wesson a énoncé dans son infographie, mais j’y ajouterai également certains éléments qui, je trouvais, manquait indéniablement dans le rôle des marketeurs contemporains.

Plus les technologies évoluent, plus le rôle du marketeur de base change. De nombreux outils sont mis à notre disposition, mais il semble qu’il faut maintenant deux approches bien distinctes pour arriver à remplir le rôle de spécialiste marketing dans une entreprise. Ces employés ont besoin d’un côté créatif et amusant pour réfléchir et penser toutes les campagnes pour leur client et engager avec les consommateurs, mais ils ont également besoin d’un fort esprit analytique pour mesurer et calibrer leurs campagnes et arriver à les mener à terme de manière rentable.

Le marketeur artiste

Dessin cartoon de trois types de hipstersLe marketeur artiste est celui que l’on imagine tout d’abord comme étant « hipster ». Il habite sur le plateau, a toujours un large foulard au cou et cadrerait parfaitement dans une agence de pub renommée du centre-ville 😉 . Non, mais sans blague, c’est un artiste intelligent et éloquent. Il ne faut absolument pas sous-estimer le pouvoir d’une excellente idée marketing. La valeur du fameux « flash » de la bonne idée ou du bon jeu de mot ou bien encore de la bonne image n’a vraiment pas de prix et pourrait bien être ce qui fait en sorte que votre campagne sera un succès… ou un échec!

Le volet rédactionnel

Dans son nouveau rôle, le marketeur travaille maintenant de manière conjointe avec l’Inbound Marketing, ce qui veut indéniablement dire qu’il doit rédiger du contenu en grande quantité, mais surtout, de qualité. Ce contenu doit être original autant que possible et doit être teinter d’une touche toute particulière liée à l’entreprise (humour, sarcasme, ironie, professionnelle, etc.).

Le volet visuel

Cette personne doit aussi se charger du volet visuel. C’est-à-dire, se charger d’avoir des images de qualité qui donnent envie aux consommateurs d’acheter le produit ou d’utiliser le service pour lequel la campagne a lieue. Dans ce volet, le principal objectif est d’attirer l’attention.

Le volet médias sociaux

Les médias sociaux ont changé la façon dont les entreprises communiquent avec leurs clients. Dorénavant, pouvoir gérer une communauté sociale et se charger de répondre aux clients rapidement sur ces médias est un atout pour un marketeur.

Le volet email marketing

L’email marketing reste encore et toujours la manière la plus répandue et la plus lucrative de faire de l’argent pour la plupart des entreprises. Il ne faut donc pas sous-estimer l’utilité d’un marketeur qui rendra votre courriel visuellement attirant et qui donnera une allure professionnelle à votre entreprise. Ceci aura un effet direct et instantané sur vos ventes.

En résumé :

Sa philosophie : Le marketing c’est d’engager avec les clients sur le plan émotif.

Il sera surpris à dire quelque chose du genre « Je crois que ça résonnera bien avec notre audience cible et nos personas! ».

Ses outils favoris sont : WordPress, PhotoShop, Twitter et MailChimp.

Ses forces : créatif et innovateur.

Ses projets typiques : campagne de courriels, création de contenu et leadership de pensée.

 

Le marketeur scientifique

Le marketeur scientifique lui est un peu plus « geek ». Il parle de chiffres et de données qui donneraient la nausée à n’importe quel humain normalement constitué. Ce cerveau incroyable arrivera à cerner les problèmes flagrants dans votre campagne et saura ajuster le tout pour que celle-ci reprenne du poil de la bête ou pour que la prochaine campagne puisse doubler le ROI obtenu pas la précédente.
Il est IMPOSSIBLE de nos jours de mener à bien une campagne marketing sans tout calculer les résultats de chacune de ses actions. Dans son volet scientifique, le marketeur doit tout savoir sur sa campagne pour pouvoir l’ajuster et la monitorer au besoin.

Pingouin qui réfléchie à a science

Le volet analytique

C’est bien beau de tout monitorer et de savoir quoi surveiller, mais encore faut-il savoir l’analyser et mettre le tout en perspective. N’importe quel singe sur deux pattes peut faire un rapport et recopier des chiffres dans un tableau excel, mais il faut vraiment un expert pour arriver à en ressortir les éléments importants, faire les bons liens et ajuster votre campagne en conséquence. PS : Chez Ludis nous avons ces petits génies pour vous aider dans vos campagnes 😉

Le volet performances des campagnes

L’analyse et le suivit ne servent à rien si vos campagnes ne performent pas. Il faut que le marketeur, dans son aspect scientifique, sache s’entourer et utiliser les bons outils pour pouvoir mener à bien ses campagnes. L’objectif cité avec le client ne doit être la seule chose qu’il ait en tête et il ne doit jamais le perdre de vue.

Le volet finances

Puisque le marketing est devenu l’un des aspects les plus important d’une entreprise, les budgets ont également augmentés énormément. Ce qui veut donc dire que le marketeur doit être capable de gérer son budget de main d’expert pour s’assurer qu’il ne soit jamais dans l’excès ou dans la dépense inutile.

En résumé :

Sa philosophie : Les données sont la clé pour améliorer nos efforts marketing.

Il sera surpris à dire quelque chose du genre « Voici les derniers rapports pour le ROI de cette campagne ».

Ses outils favoris sont : Excel, Google Analytics, Google Adwords.

Ses forces : organisé et orienté sur les détails.

Ses projets typiques : faires des projections pour une campagne, gérer l’entrée de leads et faire des rapports et de l’analyse de données.

 

Voici donc les nouveaux rôles des marketeurs contemporains. Si vous avez des éléments à ajouter ou des questions, n’hésitez pas à m’écrire dans la section « commentaires » plus bas, il me fera plaisir de vous répondre dans le plus bref délai possible.

Au plaisir!

 

Sources :

https://www.salesforce.com/blog/2013/04/the-modern-marketer-part-artist-part-scientist-infographic.html

 

The following two tabs change content below.
Jade Bérubé Morin, Ludis Media
Bachelière en Communication, rédaction et multimédia à l'Université de Sherbrooke, je travaille chez Ludis Média en tant que Spécialiste Marketing Client et blogueuse depuis juillet 2013. Je suis une passionnée de danse, depuis plus de 20 ans je pratique le hip-hop, le contemporain et le ballet dans mes temps libre!

3 Responses to “Les deux nouveaux rôles des marketeurs contemporains”

  1. Carole Carole dit: Reply

    très bon article qui défini bien notre profession ! Nous sommes de vrais schizophrènes multitâches 😉

  2. Bonjour,

    J’ai beaucoup apprécié votre article. Travaillant dans le domaine de l’email marketing depuis un certain temps déjà, je me considère en tant que marketeur artiste bien que mon travail m’exige de d’analyser du data du type taux de clics, taux d’ouverture etc…. ce qui n’est pas très évident pour quelqu’un qui n’aime pas les chiffres 🙂

    Au plaisir de vous relire !

  3. Merci pour cet bel article. Le volet rédactionnel est très intéressant pour nous les web marketeurs.

Des commentaires?

 
 
TOP