Campagne Adwords : 3 erreurs communes à éviter

Campagne Adwords : 3 erreurs communes à éviter

by Oualid Chebab / Lundi, 21 Juillet 2014 / Published in PPC & Publicité

Les campagnes de PPC Adwords sont un excellent moyen pour les entreprises de s’offrir une visibilité rapide sur les moteurs de recherche. Que ce soit pour un lancement de produit, un nouveau site web pour lequel vous voudriez gagner de la visibilité ou pour générer des leads, Google Adwords est un excellent réseau sur lequel toute entreprise peut miser afin d’augmenter ses performances en ligne, quasi instantanément.

Malheureusement, il arrive souvent de tomber sur des campagnes qui causent plus de mal que de bien.

Aujourd’hui, j’ai voulu partager avec vous quelques observations que j’ai pu constater en reprenant des campagnes clients à plusieurs reprises. L’objectif est d’étaler les 3 erreurs les plus communes, et qui bien souvent causent cette perte de performances, et inévitablement des résultats non optimaux.

Cap donc sur 3 éléments mal compris ou mal utilisés qui causent cette perte de rentabilité.

Ne pas considérer le Quality Score

Il n’y a pas à en douter, le Quality Score est incontestablement la principale mesure de succès de votre campagne Adwords. Un faible Quality Score devra être compensé automatiquement par une augmentation du prix que vous devez débourser pour chaque clic. Mais bien souvent, il passe pas mal en dessous du radar pour certains.

Pour mieux comprendre le rôle majeur que joue le Quality Score, analysons son apport dans 2 formules vitales pour Google Adwords :

  • Le AdRank : Le classement des annonces
  • Le CPC : Coût par clic

 

  1. AdRank (Position de l’annonce)= CPC Max (Coût par clic que l’on est prêt à payer) * QS (Score de Qualité selon Google Adwords)

Ce qu’il y a à comprendre est que l’annonce qui aura le plus haut AdRank sortira la première sous une recherche. Donc votre mission est d’obtenir un AdRank assez haut pour battre celui des annonces concurrentes.

Exemple :

adwords-campagne-1

Nous constatons que le Quality Score fait toute la différence, car même avec des enchères importantes de la part des annonceurs C et D (Jusqu’à 1$ pour le D), c’est bien l’annonceur A qui décroche la 1re position, principalement grâce à son Quality Score.

Regardons maintenant du côté de la formule du CPC, et l’influence qu’a le Quality Score dessus.

 

  1. CPC= (AdRank de l’annonce qui nous suit/ Quality Score) + 0.01$

L’exemple qui suit synthétise assez bien l’effet du Quality score sur le coût par clic.

 
adwords-campagne-2

Pour connaitre le Quality Score de vos mots clés, cliquez sur colonnes puis ajoutez « Niv. Qual.»

organisation-adwords

Vous pourrez dorénavant contempler vos Quality Scores aux côtés de vos mots-clés. Gardez à l’esprit qu’un bon Quality Score se situe entre 7 et 10. Donc si vous vous situez plus bas, remettez-vous au travail. Voici quelques petits conseils que je vous suggère de suivre pour améliorer votre score :

–          Assurez-vous de la qualité de vos pages de destination : vitesse de chargement, expérience utilisateur, pertinence du contenu / quantité du contenu

–          Révisez la segmentation de vos mots-clés et groupes d’annonces

–          Enchérissez pour le meilleur CPC possible

Ce sont ici quelques conseils sur le vif, mais nous aurons l’occasion d’en parler plus en profondeur dans un prochain article.

Faire confiance à Google pour gérer sa campagne Google Display

À côte du célébrissime réseau de recherche textuelle de Google Adword, l’autre réseau important est bien entendu le réseau Display. Ce dernier permet d’afficher vos annonces sur différents sites partenaires appartenant au réseau Google Adsense.

Si le ciblage par mots-clés caractérise le réseau de recherche textuelle, c’est l’aspect contextuel qui caractérise le réseau Display de Google.

Les annonces et les sites d’affichage partagent donc le critère de la thématique. Naturellement, il est possible de laisser Google choisir pour nous les sites sur lesquels nous serons visibles, ou alors les choisir manuellement.

Lorsque tout est bien configuré, une campagne lancée sur Google Display peut être très efficace. Par-contre, une erreur qui revient souvent et qui peut vous coûter de l’argent est de laisser Google la gérer automatiquement.

En effet, les sites choisis automatiquement par Google ne sont pas toujours à la pointe de la pertinence.

Prenons pour exemple ce site de tourisme, qui avait lancé sa campagne Display en faisant confiance à Google. On y voit certains sites sélectionnés automatiquement :

 google-adwords-display

On voit bien qu’aucun de ces sites n’a de relations avec notre domaine d’activité. Même si pour ce qui est des coûts, on ne parle unitairement que de quelques petits dollars, l’accumulation peut coûter cher en bout de ligne.

Le réseau Display est pour moi un excellent outil de branding, et je le recommande vivement lorsque les circonstances le permettent. Cependant, ayez le réflexe « ciblage » avant d’appuyer sur le bouton de mise en marche, et choisissez vous-même les sites où vous souhaitez apparaître.

adwords-cibler

Ignorer la mise en place d’objectifs mesurables

Comme pour n’importe quelle stratégie de vente, sur Adwords, la planification devrait toujours partir d’une question toute simple : Combien suis-je prêt à mettre pour atteindre mon objectif sur Google Adwords ?

Que votre objectif soit de la vente en ligne ou de génération de lead, il est toujours bien de se fixer un CPA optimal dès le départ. En d’autres termes, il s’agit de savoir combien nous sommes prêts à investir pour qu’un client atteigne l’objectif que nous lui avons fixé.

Cela nous aidera à mieux identifier les cibles budgétaires à respecter, et par la suite tirer profit du calculateur de conversion de Google Adwords.

Bien souvent, on voit des campagnes parties sur un coup de tête ou sans objectif clair.

Quand vous n’avez pas de but précis à atteindre, vous pourriez vous retrouver très vite avec un budget à sec, avalé pour générer quelques miettes au bout du compte. Encore pire, vous pouvez vous retrouver à payer plus cher pour un lead que les profits générés, et vous retrouver perdant au bout du compte.

En bref, avant toute chose, il est impératif de se fixer un objectif quantifiable à atteindre, puis de ramener cet objectif de vente ou de lead vers un calcul du coût que vous êtes prêts à payer.

Voilà les amis, ce fut 3 erreurs communes que j’ai souvent vu en prenant en charge des campagnes Adwords. Évitez-les et vous augmenterez inévitablement vos chances de bien performer pour vos campagnes PPC.

 

 

The following two tabs change content below.
Oualid Chebab, Ludis Media

Oualid Chebab

Je suis Spécialiste SEO et UI/UX chez Ludis Media depuis 1 an et passionné par le monde numérique depuis toujours! Je m’efforcerai de vous offrir chaque semaine un contenu original, portant sur des sujet d’actualité du monde digital, notamment l’UI/UX, les tendances marketing et le web design. Comme dirait Buzz : Vers l’infini et plus loin encore!

Des commentaires?

 
 
TOP